15 000 arbres supplémentaires pour le Puits de carbone forestier PEUGEOT-ONF en Amazonie

download-pdf
download-image
download-all
mar, 09/12/2014 - 11:45
(597 Vues)

Conformément aux engagements pris lors de l’opération « Kick it to Brazil », la campagne de marque réalisée par PEUGEOT en mars et avril 2014, scénarisant et suivant le voyage d’un ballon de football de France au Brésil en passant par de nombreux pays et plusieurs continents, 15 000 nouveaux arbres vont être plantés au sein du Puits de carbone forestier PEUGEOT-ONF, au Brésil à la Fazenda Sao Nicolau, site du projet, dans l’état du Mato -Grosso. Ces jeunes plants rejoindront les 2 millions d’arbres de plus de 50 essences différentes déjà réintroduits sur le site du projet, projet débuté en 1998 et destiné à se poursuivre jusqu’en 2038.



Un volet environnemental et un engagement intégralement tenu

PEUGEOT a tenu à associer une dimension environnementale à l’opération Kick it to Brazil, en s’engageant à planter un arbre pour chaque contact physique d’une personne avec le ballon de « Kick it to Brazil » au cours du périple de ce dernier à travers le monde, ainsi qu’à compenser intégralement l’empreinte carbone du voyage en achetant des crédits certifiés (crédits de carbone VCS – Volontary Carbon Standard )-  auprès du projet de Puits de carbone forestier PEUGEOT-ONF, en les réinvestissant intégralement dans l’objet écologique, scientifique et socio-économique du projet.

Ces deux engagements ont été tenus et seront réalisés avant la fin de l’année calendaire.

Procédé de mise en culture un modèle durable &  choix d’essences innovant

Dans la droite ligne de l’esprit pionnier qui a présidé au développement du projet de Puits de carbone forestier PEUGEOT-ONF, les deux partenaires ont voulu profiter de cette occasion pour réaliser une plantation avec un protocole de mise en culture des plants grâce à un procédé écologiquement sobre et un choix d’essences et de lieu de plantation innovants.

Ce sont en tout précisément 15 500 plants qui ont été mis en pépinière entre juillet et novembre, afin d’être prêts pour une plantation qui doit obligatoirement intervenir pendant la saison des pluies (de novembre à avril environ dans le bassin amazonien). Ce nombre est supérieur aux 10 000 contacts physiques intervenus avec les  internautes au cours du périple du ballon de « Kick it to Brazil».

Le substrat utilisé pour faire germer les plants a répondu à une technique de culture sylvicole écologiquement sobre. En effet, la terre a été enrichie d’un mélange issu de la carbonisation de balles de riz (couche de protection naturelle) et de déchets ménagers. Les balles de riz sont en général non utilisées et jetées par les agriculteurs. Dans ce processus elles fermentent en dégageant des émissions de méthane, gaz à effet de serre (GES), vingt fois plus puissant que le CO2. En carbonisant les balles de riz (émissions de CO2) pour les intégrer au mélange qui reçoit les graines en vue de leur germination, on diminue d’un facteur 20 les émissions de GES, en évitant le dégazage de méthane.

Par ailleurs le choix a été fait de réaliser les plantations en bouquet, dans des zones difficiles d’accès (pentes, ravins), qui méritent des enrichissements ponctuels afin d’y limiter l’érosion des sols.

Enfin, le choix des espèces retenues a été réalisé soigneusement afin de contribuer au développement de filières locales durables dans un but de diversification, par exemple des essences à vertu médicinale, alimentaire (arbres fruitiers) ou pour du bois d’œuvre (bois à haute valeur économique pour les scieries) et plus adaptée aux changements climatiques avec des espèces plus résistantes à la sécheresse (*Liste des espèces en annexe).

 

Le Puits de carbone forestier PEUGEOT-ONF, partie prenante d’une approche « amont-aval » de la maîtrise des GES

Avec le projet de Puits de carbone forestier PEUGEOT-ONF, PEUGEOT est la seule marque automobile au monde à avoir pensé et mis en œuvre une politique « amont-aval » intégrée à l’égard de la maîtrise des gaz à effet de serre (dioxyde de carbone principalement) en travaillant avec succès les émissions à la source, sur son cœur de métier l’automobile et en finançant et conduisant un grand projet de reforestation à but de séquestration de carbone en Amazonie brésilienne.

Sur le premier volet, PEUGEOT était au cumul en septembre 2014, la marque automobile généraliste avec les plus faibles émissions de CO2 moyennes du marché européen avec 110,4 g.CO2/km (CAFE = Car Average Fuel Efficiency), contre un CAFE moyen Europe de 124,2 g.CO2/km, fruit d’un investissement continu dans des technologies de moteurs performantes et efficientes (Moteur Blue HDi, moteur 3 cylindres essence turbo et atmosphériques PureTech, HYbrid 4 etc.)

Sur le second volet, le puits de carbone PEUGEOT-ONF, les deux millions d’arbres réintroduits depuis le début du projet ont absorbé au cours de leur croissance plus de 385 000 tonnes de CO2 (mesure établie en suivant le protocole VCS).

Scroll